Lieux de mémoire - États-Unis

Index de l'article
Lieux de mémoire
France
États-Unis
Toutes les pages

États-Unis

Marguerite Yourcenar découvre les États-Unis avec Grace Frick, une Américaine rencontrée à Paris en 1937. Deux ans plus tard, à la déclaration de la Deuxième Guerre mondiale, orpheline et ruinée, elle répond à l’invitation de son amie à la rejoindre à New York, malgré son envie de se fixer en Grèce. Elle y restera plus de onze années, ne revenant en Europe que pour la sortie de Mémoires d’Hadrien, en 1951. Entre temps, elle a pris la nationalité américaine (1947) et a acquis, avec Grace Frick, une maison, « Petite Plaisance » en 1950, sur l’île des Monts-Déserts près de la frontière canadienne. Elle vécut à New York, enseignant plusieurs années à Bronxville, au Sarah Lawrence College, puis déménagea à Hartford avant de se fixer dans le Maine.

 

Petite Plaisance

« C'est ce que j'aime dans ce pays, la beauté du site et des gens simples avec qui on peut parler. Je n'attache pas énormément d'importance à la maison elle-même, mais c'est un asile, une cellule de la connaissance de soi, comme disait sainte Catherine de Sienne. J'imagine qu'un sage, tels les vieux taoïstes, pourrait faire plusieurs fois le tour du monde à l'intérieur de sa maison, sans jamais sortir de sa cellule. Ce serait un vrai sage. » Marguerite Yourcenar décrit ainsi dans les Yeux ouverts, sa maison, dans l’état du Maine, sur l’île des Monts-Déserts. Cette maison qu’elle nomme « Petite Plaisance » devient le lieu d’écriture de ses plus grands succès littéraires tels que Mémoires d’Hadrien, L’Œuvre au Noir et la trilogie inachevée Labyrinthe du Monde. Petite Plaisance est le dernier lieu de résidence de Marguerite Yourcenar. Elle décède sur l’île, à l’hôpital de Bar Harbor, en 1987. Selon le désir de l’auteur, la maison est restée intacte et est ouverte au public tous les étés.

petite_plaisance

Administrateurs : Yannick Guillou, Joan E. Howard et Jean E. Lunt.
P.O. Box 403
Northeast Harbor Maine 04662.
Tel : (207) 276 3940.

Visites possibles sur rendez-vous du mardi au samedi entre le 15 juin et le 31 août.

Renseignements : Site de Petite Plaisance Conservation Fund
Envoyer un mail : petiteplaisance@acadia.net

 

Cimetière de Somesville

cimetiere_somesville

Marguerite Yourcenar avait acquis de son vivant un « plot » dans le cimetière de Somesville pour y être enterrée aux côtés de Grace Frick (1979) et d’une dalle en hommage à Jerry Wilson, son dernier compagnon de voyage (1986). Le hasard veut que ce cimetière jouxte une maison où elle avait vécu plusieurs étés dès la découverte de l’île, dans les années 1940. Trois dalles funéraires s’y trouvent : l’une vouée à Grace Frick, la compagne de 40 années, et portant l’inscription, reprise à Mémoires d’Hadrien, « hospes comesque » (elle est l’hôte et la compagne) et recouvrant les cendres de l’amie fidèle. La seconde ne cache qu’une plaque de malachite brisée, cadeau de Yourcenar à Jerry Wilson, le compagnon des dernières années, qui mourut du sida en 1986. L’inscription, sur la tranche, en grec, ΣΑΠΦΡΩΝ ΕΡΩΣ (Saphron Eros), qui signifie selon Marguerite Yourcenar : le calme, l’intelligent amour. Enfin, la troisième, gravée partiellement avant son décès, est celle recouvrant ses cendres et qui met en exergue une phrase de Zénon, protagoniste de L’Œuvre au Noir, et résumant ses espoirs écologiques : « Plaise à Celui qui Est peut-être de dilater le cœur de l’homme à la mesure de toute la vie » (à savoir la vie animale, végétale et minérale).

 

Houghton Library

houghton_library

Marguerite Yourcenar a confié ses archives littéraires et personnelles à l’Université de Harvard de Cambridge, Massachusetts. C’est la Houghton Library qui les gère : des milliers de lettres, des manuscrits, des photographies, des dossiers, etc y sont accessibles librement. Des documents ont été placés sous scellés pour le temps de sa propriété littéraire et ne seront consultables qu’en 2057. Un catalogue détaillé et complet des divers dépôts effectués à la Houghton Library est disponible sur Internet. La Houghton Library délivre également des copies papier ou microfilmées à la demande.

 



Fédération Wallonie-Bruxelles Commission Communautaire Française Région de Bruxelles-Capitale Ville de BruxellesTwitterFacebook