Ce site utilise des cookies
×

 Marguerite Yourcenar, Pindare, Paris, Grasset, 1932, 293 p. Essai biographique rédigé entre 1926 et 1929.

Pindare

- Essais et mémoires, Paris, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 1991, pp.1437-1521.

Biographie romancée d’un poète grec du IVème siècle avant Jésus-Christ.

Le livre n’a jamais été traduit et il n'y pas d'adaptation à ce jour.

Matthieu Galey - C'est par un ouvrage d'histoire que vous avez commencé votre carrière d'écrivain, enfin de prosateur, avec ce Pindare que vous récusez aujourd'hui. Marguerite Yourcenar - Disons plutôt une biographie littéraire; c'était un ouvrage purement, naïvement alimentaire. A l'époque on faisait beaucoup de biographies romancées. Je me suis dit: «Je sais un peu de grec, pourquoi ne pas écrire sur un poète grec? » André Maurois avait lancé cette mode, et il réussissait bien ce genre de travaux. […] J'avais choisi Pindare comme sujet sans songer qu'il m'aurait fallu vingt ans de réflexion et d'étude pour comprendre ce que signifie l'image du monde que pouvait se faire un Pindare. (in Les Yeux ouverts, Le Centurion, 1980, pp.64).

Premier paragraphe : Il naquit à Cynoscéphales, faubourg de Thèbes, au mois d’août, dans la troisième année de la soixante-cinquième Olympiade. C’était l’époque de la pleine lune éblouissante et de la splendeur de Sirius. « Alors, dit Hésiode, les chèvres sont grasses, le vin bon, les femmes très lascives et les hommes accablés de faiblesse, parce que la chaleur de Sirius dessèche le corps. » Nul doute que ces vers, déjà vieux d’environ deux siècles, n’aient été souvent répétés autour du berceau. Le sérieux poète d’Ascra, paisiblement occupé de petits faits de la vie journalière, devait être aimé par ces Thébains respectueux des traditions. L’on peut croire que la mère et les nourrices, remontant par la pensée de l’accouchement à la conception, s’inquiétèrent de savoir quel jour du mois l’enfant avait été engendré, car plusieurs sont propices à la génération des mâles, d’autres funestes ; Hésiode lui-même reconnaît que la plupart sont incertains.

Réception critique :

Articles ou livres de références :
- Joël DUBOSCLARD, Le mythe grec de Marguerite Yourcenar in Nord, 5, 06/1985, pp.71-76.
- Elena REAL, Biographie, autobiographie et quête de soi in Marguerite Yourcenar biographie, autobiographie. Actes du colloque, Valencia, Universitat de Valencia, 1988, pp.243-251.

D’autres articles disponibles dans la base de données documentaire.

 

 

 

Chercher dans le site

Evénements

Février 2020
L Ma Me J V S D
1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29
×